• MASA Group

L’OTAN UTILISE MASA SWORD DANS SON CENTRE D’EXCELLENCE À SOFIA, EN BULGARIE




L’OTAN utilise MASA SWORD depuis 2016 à des fins de formation et de planification

Le centre d’excellence de l’OTAN spécialisé dans la gestion des crises et des réactions aux catastrophes (CMDR COE) est situé à Sofia, en Bulgarie. Le CMDR COE est un établissement financé par plusieurs pays et accrédité par l’OTAN. Outre le pays hôte, trois autres pays le parrainent : la Grèce, la Pologne et, depuis juillet 2021, la Roumanie.

Le CMDR COE mène des activités telles que la formation et l’entraînement, la recherche et l’analyse, l’élaboration de concepts et de doctrines, la recherche expérimentale, les preuves de concepts et l’expérimentation, dans le domaine de la gestion des crises, de la réduction des risques de catastrophes et de la réaction aux catastrophes. Ces activités sont ouvertes aux organisations des pays de l’OTAN et de ses alliés.

Afin de remplir sa mission – soutenir et contribuer au renforcement des capacités de l’OTAN en matière de gestion des crises et de réaction aux catastrophes, et améliorer l’interopérabilité de l’Alliance – le CMDR COE a développé une plateforme technique de haut niveau dont SWORD est la base de l’architecture de simulation. Cette simulation comprend notamment un système de commandement et de contrôle (C2), des simulations virtuelles, des modèles de propagation des catastrophes, des bases de données historiques sur la météorologie et les procédures opérationnelles standard.

L’une des raisons pour lesquelles SWORD a été choisi pour son rôle central dans la plateforme technique du CMDR COE est l’utilisation de l’intelligence artificielle, indispensable pour automatiser les scénarios, analyser les plans d’urgence et tester les différents plans d’action.

La préparation et la formation sont principalement utilisées par le CMDR COE pour mieux préparer les services d’urgence et les unités militaires à leurs capacités d’intervention en cas de catastrophe et pour préparer les suites d’une catastrophe : réduire les souffrances humaines et les dégâts matériels pour la population. Grâce à SWORD les entraînés peuvent immédiatement voir les effets de leurs décisions et apprendre des erreurs qu’ils ont commises.

Outre la préparation et la formation, le CMDR COE exploite sa plateforme technique pour expérimenter, étudier et tester des scénarios : Le CMDR COE a déclaré que « si SWORDest utilisé dans ses limites, nous pouvons nous fier à ses résultats ». À titre d’exemple, il y a environ un an, le CMDR COE a été chargé de réaliser une évaluation des risques et une analyse d’impact afin d’évaluer et d’améliorer les plans d’urgence pour un stockage de matières dangereuses à Krasno Selo, dans la région métropolitaine de Sofia. Puisque cet événement devait également mettre à l’épreuve la communication entre les agences d’urgence impliquées, le format choisi pour l’événement était un exercice avec des enregistrements de chaque mission, chaque événement, chaque mouvement et chaque communication.

Plusieurs organismes ont été impliqués, comme le service de sécurité incendie et le service de protection civile.

Afin de fournir des données précises et réalistes, le Centre d’excellence conjoint de l’OTAN pour les questions chimiques, biologiques, radioactives et nucléaires (NATO JCBRN COE) de la République tchèque, avec sa simulation de propagation CBRN, et le Centre météorologique de l’armée de l’air bulgare ont été impliqués pour garantir un résultat réaliste. Leur simulation et leurs données ont été injectées automatiquement et en temps réel dans SWORD. L’évacuation de la population locale touchée par l’agent chimique a été gérée par une autre simulation de Polaris, également connectée à SWORD. L’exercice et les évaluations se sont déroulés pendant trois jours. Etant donné qu’il était basé sur une recherche et une préparation rigoureuses, des données réalistes et des objectifs de mission prédéfinis, ces trois jours se sont avérés plus que rentables par rapport au temps investi.

À l’issue de l’événement, des adaptations et des modifications ont été apportées aux plans d’urgence ; la communication entre les organismes concernés s’est améliorée ; différents plans d’action ont été testés et approuvés pour l’avenir et la population a été rassurée de savoir que, dans le cas improbable d’un incident, ses organismes d’urgence seront très bien préparés.

Cet événement a attiré une attention nationale et internationale considérable et a suscité des demandes au CMDR COE afin d’organiser des événements similaires dans d’autres parties du monde.

Parallèlement à cet événement, le Centre d’excellence de l’OTAN utilise SWORD pour simuler et analyser l’impact de catastrophes naturelles telles que inondations, tremblements de terre et incendies. Le public est composé des services d’urgence ou des militaires, ou des deux lorsqu’il y a une demande de coopération civilo-militaire (CIMIC). Cela dépend de la façon dont la réponse aux catastrophes est organisée. Il existe beaucoup de différences entre les pays.

Au fil des années, la coopération entre le CMDR COE de l’OTAN et MASA s’est renforcée. MASA fait continuellement évoluer SWORD et propose de nouvelles fonctionnalités, tandis que le COE apporte une quantité inestimable en la matière et de leçons tirées des expériences réalisées dans son laboratoire.

Téléchargez le document complet ici